Un hommage à Françoise Kayler

J’ai eu la chance de la rencontrer il y a quelques années. Son parcours m’avait impressionné, ses critiques étaient pour moi des références. J’étais très stressée de la voir enfin, son regard bleu m’avait paralysé.  Je l’avais trouvé d’une grande beauté. Ses yeux révélaient une telle profondeur, une telle douceur, un calme serein et profond.

Je lui avais demandé de m’adopter, je voulais une grand-mère comme elle. Elle m’avait  prise pour une folle mais je l’avais fait rire.

Je me souviens aussi de cette magnifique photo sur la couverture du magazine Brigade…et de sa gêne lorsqu’on lui disait à quel point cette photo était belle.

J’ai eu cette chance de la connaitre et d’avoir lu ses critiques. Je voulais partager cela ici pour honorer cette grande dame, cette critique culinaire et blogueuse de talent (de 80 ans) mais surtout cette passionnée de la nourriture et cette influenceur.

Je partage ce texte que j’ai trouvé très touchant.

Reposez en paix.

Publicités

WELLHOUSE

J’ai quitté mon quartier de prédilection pour m’aventurer courageusement dans une zone interdite…Westmount. Je suis allée loin afin d’essayer de la nouveauté. Ouvert récemment, ce restaurant de la rue Sherbrooke a un espace fantastique, spacieux et bien aménagé.

Première impression en entrant…la clientèle ne correspond pas au décor. Ah oui, je suis à Westmount. Cela manque un peu d’ambiance vu le superbe restaurant.

Direction… le bar, j’aime manger au bar, ca permet de discuter avec le gérant et les serveurs. On m’accueille en me proposant un apéritif, le tout en anglais. Bon pas de problème, je suis à Westmount, je fais l’effort. Je suis tout de même curieuse de savoir si je peux être servie en français, je décide de commander un plat dans ma langue maternelle…ca n’a pas été un succès, effectivement on ne pouvait pas me servir en français. Je suis assez surprise en fait que cela soit possible dans un restaurant de Montréal.

Le menu est simple, le choix n’est pas énorme, j’aurais du mal à classer le restaurant car ils n’ont pas vraiment de spécialité. Cela va du burger aux pâtes en passant par du filet mignon. C’est surprenant vu la clientèle.

Je suis arrivée un peu tard, vers 21 h, le restaurant était en train de se vider et malgré tout, le service a été d’une extrême lenteur…pour un burger et des pâtes. J’essaie de trouver des points positifs mais le cumul n’est pas fameux.

Quelques bons choix de vins en bouteille et au verre ce qui est plutôt positif car on a toujours du mal à trouver du choix au verre d’habitude.

Wellhouse, not so well… je ne suis pas impressionnée mais ils viennent d’ouvrir, il faut probablement leur laisser un temps d’adaptation. Ca serait dommage de perdre un si bel espace, surtout dans ce quartier.

WELLHOUSE
4858, rue Sherbrooke Ouest>
Montréal, H3Z 1H1
Leur page Facebook

Le Chien Fumant

Un nom étonnant pour ce récent restaurant du plateau qui reprend les locaux du défunt « Le Diner ». Curieuse après avoir lu attentivement une critique assez négative en fin de semaine dernière, j’ai décidé d’embarquer une complice afin d’essayer par moi-même cet endroit. En effet, j’en avais déjà entendu parler plusieurs fois, et, je me devais de goûter le tout.

En plein cœur du plateau sur la rue De Lanaudière, l’endroit est charmant, un petit resto chaleureux où l’on pourrait facilement prendre nos marques d’habitués. On le sent tout de suite en pénétrant dans l’antre, le service sera friendly. Ne vous attendez pas à être reçu comme au Toqué mais pensez plutôt à prendre une place au bar afin de pouvoir discuter avec le chef de là où vous êtes. Ils sont jeunes ! Oui ! C’est beau la jeunesse.

Tout n’est pas parfait mais j’ai trouvé cet endroit très sympathique. Le service a été bon, le chef connaît ses produits et vous montre le produit frais si vous lui demandez. Il y a toujours eu quelqu’un pour remplir nos verres, que ce soit en salle ou côté bar.

Le soir où j’y étais, c’est une soirée spéciale fruits de mer et crustacés. Je dois dire que ca a fait notre affaire. Saumon fumé, chaudrée de palourde et Rock Crab (tout droit venu du BC)…et pour finir profiteroles !

Le menu offrait un beau choix de produits frais tels que du homard, divers crabes, crevettes, des plateaux de fruits de mer variés et quelques choix de viandes pour les irréductibles. Bref, un beau menu.

Petit bémol, le seul menu est sur tableau noir au milieu du restaurant et n’est pas visible de partout ce qui oblige à se lever et se déplacer pour choisir ses plats. Idem pour le vin…pas très agréable d’être debout au milieu de la salle afin de lire le choix de vins.

Pour le reste, les conseils ont été bons. On a même testé le cocktail spécial du jour Gin, citron et sauge…beau mélange.

Les portions sont généreuses, ce sont de belles assiettes. Par exemple pour le crabe, 4 grosses pinces ont couté 14 $…le vin est un peu plus cher par contre, la première bouteille est à 40 $ et monte rapidement à 60 $ si l’on veut un peu de choix.

Bilan assez positif de ce test. J’aime l’endroit, j’aime l’ambiance. C’est un bon restaurant à essayer et surtout, on encourage la jeunesse !

Le Chien Fumant
4710, rue De Lanaudière
Montréal H2J 3P7
Pas de site Internet mais une page Facebook

Au chaud lapin

Ouvert depuis quelques temps maintenant sur Mont-Royal, ce restaurant, en plus d’être au cœur de l’action, se veut beau et bon. La salle est très belle, lumière tamisée, ambiance plateau Mont-Royal.

Comme le nom l’indique, le menu propose un met que j’adore, le lapin mais se spécialise aussi dans le canard…rassurez-vous, la sélection est bien plus étendue que cela. Je me suis régalée ! Les portions sont généreuses, déjà après mon entrée j’étais pleine.

J’ai commencé par la soupe à l’oignon gratinée qui est totalement défoncée. Oignons, fromage, morceaux de viande, on se croirait chez ma grand-mère ! Ensuite, place aux raviolis au canard confit…hum, un délice ! Une pâte délicate, une viande savoureuse, un bouillon réduit pour accompagner le tout…du pur plaisir.

 Le service est bon, le serveur connaissait son menu, ses vins et son restaurant. J’ai adoré.

 Que ce soit pour une soirée à deux ou un souper entre amis, je le recommande.

 Au chaud lapin
1279, av. Mont-Royal Est, Montréal
(514) 522-2379 
www.auchaudlapin.ca

Le p’tit plateau

Effectivement, ce restaurant porte bien son nom ! Caché, au coin de Marianne et Drolet, ce petit trésor est en fait bien connu des habitués. Un conseil, réservez !

Peu de place, peu de tables, une ambiance chaleureuse et feutrée. Pas de prétention, ici, on sert de la cuisine du terroir. La table d’hôte reste un peu chère mais on est sur le plateau, en plus c’est un apportez votre vin ce qui réduit un peu la facture.

Au menu, confit de canard, cassoulet (miam miam), foie gras, cerf de Boileau, du jarret d’agneau et j’en passe. Une vraie cuisine rustique. Les desserts ne sont pas en peine avec de la crème brûlée, des croquants de chocolat, etc.

Le service était efficace et courtois, comme je le disais, un restaurant avec une cuisine authentique, sans faux-semblant.

 Le p’tit plateau
330, rue Marie-Anne Est
Plateau Mont-Royal / Montréal
514 282-6342
Pas de site Internet

Fondue & Plus

C’est un nouveau restaurant de fondue qui a ouvert dans l’ancien local de Au Vieux Duluth sur la rue Duluth. L’espace est très grand et c’est une ambiance assez sympathique, rien de prétentieux.

Parfait pour un repas entre amis ou même pour un groupe qui souhaite plus d’espace. C’est également un apportez-votre-vin, ce qui est assez pratique quand on est un groupe !

Le choix est grand, en plus des fondues, le restaurant vous propose des pâtes, grillades, etc. Il y en a pour tous les goûts.

Personnellement j’ai adoré la fondue au fromage en entrée, elle est vraiment très bonne !
Pour la suite j’ai choisi une fondue bourguignonne avec un choix de viande, crevettes et pétoncles. Si vous optez pour la viande seule, prenez le filet mignon (en cube) contrairement à la fondue de viande de base qui est servie en carpaccio.

 Prix moyen 35 $ par personne.

Fondue & Plus
351, avenue Duluth Est
Montréal, Québec
438 380-9090
Pas de site Internet

Bar&Boeuf

Ceci est le dernier bistrot à la mode sur la rue McGill. Cet endroit était déjà magnifique à l’époque du Soto et je comprends les propriétaires de ne pas avoir changé de décor.
J’ai testé le restaurant un midi et je n’ai malheureusement pas eu une expérience incroyable comme certain (j’ai pu lire quelques critiques dans les journaux).

 Le service n’a vraiment pas été à la hauteur de la réputation du chef Alexandre Gosselin. La première serveuse était apparemment de très mauvaise humeur et nous avons eu beaucoup de peine à obtenir de l’eau à notre table. Elle a finalement laissé sa place à un jeune homme, probablement plus doué pour les défilés de mode que pour le service. De plus, sa soirée la veille avait visiblement un impact sur la qualité de son travail. Ceci ne donne jamais bonne impression !

 Tout le monde est humain, certes, et nous ne pouvons pas toujours offrir un service parfait mais c’est vraiment les détails qui font la différence dans ce genre d’établissements et je suis un peu déçue de mon expérience, cela gâche mon appréciation du repas quand je reçois ma soupe tiède…

 Je sais qu’habituellement la nourriture est de grande qualité, et c’était d’ailleurs très correct, mais peut-être pas à la hauteur de mes attentes…

 Un restaurant qui veut se faire un nom devrait vraiment veiller au training de ses employés car c’est l’image du restaurant qui en pâti.

 Très belle endroit, chic et parfait pour un lunch d’affaire.
Il faudra surement que je fasse une deuxième tentative, un soir cette fois !

 Bar&Bœuf
500, rue McGill
Montréal, Québec
(514) 866-3555
www.baretboeuf.com